Mostrando entradas con la etiqueta Le francais. Mostrar todas las entradas
Mostrando entradas con la etiqueta Le francais. Mostrar todas las entradas

martes, 11 de julio de 2017

J’ai perdu mes amis de la clase de francais, d’accord, je ne les ai pas perdu proprement, c’est a dire, je sais oú ils sont mais j’ai perdu l’opportunité de parler chaque semaine (même si je ne parlais pas tous les semaines), ca c’est triste pour moi parce que je me rends compte que ils ne comprennent pas la responsabilité d’apprendre une nouvelle langue. Alors, maintenant, je dois parler tout seule, avec moi même comme un fou, essayer de transmettre tous mes pensaments comme dans ce momment que j’écris rapidement jusqu’á trouver quelque erreur grâce auquel je pourrai aprendre quelque chose nouvelle, c’est comme un jeu de video, un “runner” ouais, le truc c’est n’arreter pas de penser, n’arreter pas d’écrire, courrir, courrir comme le diable, même si je n’ai rien pour dire.

jueves, 6 de julio de 2017

D'un événement auquel j'ai assisté.

05, Juillet.
14:40 heures.
En face de la délégation Alvaro Obregón.
 
J’ai fini de manger (si tu dois savoir, un petit taco de cecina adobada) et aprés ca je me suis resté assis sur un banc pour jouer un peu avec le ps vita quand tout á coup j’ai regardé un homme qui chargait un petit bébé que s’a approché a une couple, j’ai tourné la tête pour regarder la couple (un homme embrassait une femme), j’ai regardé l’homme avec le bébé une autre fois, il a couru et a poussé l’homme, il lui a dit: “hijo de tu pinche madre” ou quelque chose comme ca, l’autre homme a repondu: “lo que quieras, no tienes huevos”jái pensé oh mon dieu qu’est ce que ca se passe ici? Qu’est ce que c’est “huevos”, le homme avec le bébé a demandé a la femme “agarrame al bebe” “agarrame al bebe” “vas a ver si no tengo huevos” mais la femme seulement a dit: “ya déjalo” ya déjalo”.
 
 
La pólice est arrivé, l’autre homme est parti, l’homme avec le bêbê est devenu fou: “por eso no querías que viniera verdad?” la femme a dit quelque chose lentement, l’homme a dit: “estabas sentada en sus piernas, como que no chingada madre” la femme a refusé de accepter tout, l’homme a dit: “te voy a quitar el bebe así de rápido te estuve viendo como media hora y ya te tomé fotos y video” les membres du Service d’ordre ont demandé quelques questions…
 
 
J’ai pensé, je n’aime pas cet épisode de cheaters donc je suis parti.

miércoles, 5 de julio de 2017

Juste comme un chat qui a abandonné un ruelle sale pour jamais retourner, comme cela, ton souvenir a disparu complétement de mon mémoire.